Lexique complet  

a | b | c | d | e | g | h | i | k | l | m | n | o | p | r | s | t | u | Œ
Reset list
Naos -  Armoire dans laquelle on plaçait la statue de la divinité. Le naos était soit en pierre, à demeure, soit en bois, transportable. Par extension, le naos désigne également la salle enfermant le tabernacle.
Nefertiti -  Nefertiti, dont le nom signifie « la belle est venue », était la grande épouse royale du pharaon Akhénaton. Elle vécut avec ce dernier dans la capitale de Tell el-Amarna et occupa une grande place dans les cérémonies religieuses et politiques. La mort de Nefertiti reste, aujourd’hui encore, un mystère et sa momie demeure introuvable.
Némès -  Coiffe royale enveloppant la tête, présentant deux retombées échancrées, et taillée dans un tissu bleu lapis à rayures jaunes.
Nephtys -  Sœur d’Osiris, d’Isis et de Seth, dont elle est également l’épouse, elle est représentée sous forme humaine et coiffée du signe hiéroglyphique servant à écrire son nom. Comme sa sœur Isis, cette déesse participe aux rites entourant la protection et la renaissance du dieu mort, Osiris. C’est en cela qu’elle est généralement représentée à proximité des défunts, accomplissant les gestes de résurrection et de protection.
Nil -  L’Égypte et la Nubie se situent sur le continent africain. Ces pays sont traversés par le Nil, le plus grand fleuve du monde. À l’époque des pharaons, l’Égypte était divisée en deux zones géographiques : la Haute Égypte au sud et la Basse Égypte au nord. C’est pour cela que les Égyptiens appelaient leur pays « les deux terres » ou « le double pays ». C’est uniquement grâce au Nil que l’Égypte et la Nubie ont existé. Le Nil traverse la Nubie en passant une série de barrières rocheuses appelées « cataractes », puis il parcourt l’Égypte pour se jeter ensuite dans la Mer Méditerranée. Seul le Nil permettait de « nourrir » les Égyptiens et les Nubiens grâce au phénomène des crues : chaque année les eaux du Nil montaient, inondant les terres et déposant un limon noir fertile. Cela permettait de cultiver des plantes de toutes sortes, telles que le palmier, le lotus ou le papyrus. Et dans cet environnement, une importante faune sauvage se développait : canards, ibis, hérons, poissons, insectes, reptiles... Le Nil était également la première voie de communication de ces deux pays.
Nome -  Province administrative dont le nombre varia de 32, sous l’Ancien Empire, à 42, à la Basse Époque. Le nome est caractérisé par son enseigne représentant le hiéroglyphe de sa divinité juché sur un pavois.
Nubien -  On appelle Nubie le territoire qui s’étend depuis le sud de la première cataracte du Nil (Assouan) jusqu’au-delà de la quatrième cataracte. Pendant toute la période pharaonique, la Nubie fut pour l’Égypte un constant objet de préoccupation. D’abord pour des raisons de sécurité : il fallait se garantir contre les incursions possibles des différentes peuplades nubiennes. Ensuite pour des raisons économiques : la Nubie offrait de nombreuses ressources telles que bétail, plumes d’autruche, mercenaires, or, ivoire, ébène, encens, peaux de panthères et girafes. La Nubie fut donc régulièrement sous domination égyptienne, excepté au moins durant la Troisième Période Intermédiaire lorsque le roi nubien Piânkhy parvint à conquérir l’Égypte affaiblie et à fonder la XXVe dynastie.
- Synonyms: Nubie