Lexique complet  

a | b | c | d | e | g | h | i | k | l | m | n | o | p | r | s | t | u | Œ
Reset list
Table d’offrandes -  Sorte d’autel, placé dans la chapelle funéraire, sur lequel étaient déposées les offrandes alimentaires. Généralement en pierre, la table d’offrandes est décorée de la représentation des offrandes, qui sont ainsi disponibles éternellement.
Temple -  Les temples égyptiens étaient des édifices religieux dédiés à une ou plusieurs divinités, mais ils possédaient également d’importantes propriétés et géraient les populations qui y vivaient. Autour des temples se développait ainsi un important complexe, constitué d’habitations pour les prêtres, d’ateliers et d’entrepôts, mais aussi d’un lac sacré, de jardins et d’une maison de vie. De par leur rôle, les temples étaient essentiels en Égypte ancienne.
Temple de millions d’années -  Désignation égyptienne du temple consacré au culte du roi vivant et défunt. L’édifice remplissait de nombreuses autres fonctions : temple ancestral, temple reposoir et temple divin.
Textes des Pyramides -  Ensemble de plus de 800 formules gravées sur les parois des appartements funéraires des pyramides à partir de celle du roi Ounas (Ve dynastie) à Saqqarah. La pyramide de Pépi II (VIe dynastie) abrite la collection la plus complète (675 formules). Composés probablement à Héliopolis, ces textes assurent le rituel funéraire comme la résurrection du roi aux côtés du dieu Soleil.
Thot -  Dieu lunaire pouvant être représenté sous la forme d’un ibis ou d’un babouin, il est parfois coiffé du disque et du croissant lunaire. Thot est vénéré comme le dieu de la parole créatrice, de l’écriture et du calcul, il est le scribe des dieux et le régent des divisions du temps. Grâce à sa connaissance des hiéroglyphes Thot contrôle également la magie et les magiciens. Dans le monde des morts il préside à l’audition des défunts au tribunal d’Osiris. L’un des plus importants lieux de culte dédié au dieu Thot se situe à Hermopolis, en Moyenne Égypte.
Titulature royale -  Ensemble des noms composant l’appellation du pharaon. Dans sa version complète, à partir du Moyen Empire, un pharaon disposait d’un protocole associant à ses noms cinq titres : titre d’Horus, titre de « Celui des deux maîtresses » qui précède le prénom, titre d’Horus d’or, titre de « Celui du jonc et celui de l’abeille », c’est-à-dire de Haute (jonc) et Basse Égypte (abeille), et titre de fils de Rê qui précède le nom. Seuls le nom et le prénom du pharaon sont inscrits dans un cartouche.
Toutânkhamon -  Fils d’Akhénaton, il accède au trône vers l’âge de 9 ans mais il meurt jeune, vers l’âge de 18 ans. Il est alors enterré à la hâte dans une minuscule tombe creusée dans la Vallée des Rois, sur la rive ouest de Thèbes. Miraculeusement préservée, cette tombe fut trouvée en 1922 par l’égyptologue Howard Carter. Les trésors découverts, aujourd’hui conservés au Musée égyptien du Caire, témoignent de ce qu’était un roi triomphant. La momie de Toutâkhamon fut retrouvée intacte dans son sarcophage.